Heure Ouverture

Lun -> Ven 08h30 -> 17h30

Sam 08h30 -> 13h30

Contact

216 72 296 239

216 72 296 460

Histoire de la Ville

;
Nouveautés

APERÇU HISTORIQUE

L'importance militaire de Kelibia découle de sa position stratégique dans la Méditerranée. Tout en constituant un important passage entre les deux bassins de cette mer, elle est une des rares places d'Afrique capable, en cas de grands conflits maritimes, de neutraliser les bases de Sicile, de Malte, de Gibraltar. Kelibia est aussi la citadelle du Cap-Bon tunisien, sa chute a souvent entraîné celle de la presqu'île et des places du golfe de Tunis.

La cité antique, bâtie aux pieds de l'éperon rocheux que couronne la forteresse, fut une des principales métropoles de la Tunisie jusqu'au XIème siècle. Sa décadence, liée à l'effondrement de la marine de guerre tunisienne à l'époque Ziride (Xème ; XIème siècle) fut accélérée par les diverses occupations normandes (1083 ; 1112). Une partie de ses habitants, désirant alors se mettre à l'abri des dizaines des flottes siciliennes fondèrent, à 2km à l'intérieur des terres, l'agglomération actuelle. Les deux villes coexistèrent durant un siècle, mais à partir l'époque Hafside (XIIème siècle), les sources n'évoquèrent plus de vieille cité, qui fut totalement abandonnée. Toutefois, grâce à sa position stratégique, les princes de Tunis continuèrent à réparer la citadelle, l'actuel Bordj, qui avait toujours constitué l'une des principaux lieux de la côte tunisienne.

La forteresse à travers l'histoire